Le dessin animé de mon enfance : Dragon Ball Z

10. January 2017 Blog, Loisirs 0
Le dessin animé de mon enfance : Dragon Ball Z

Dragon ball Z est certainement le DA qui a séduit la plupart des garçons dans les années 80 à 90. Je me souviens encore des interminables combats, de l’univers intemporel, des sayan venant de l’espace, des nombreux personnages qui ont tous  du charisme. Quand je revois ce manga relevant à la fois de science-fiction et d’arts martiaux, avec les intrigues dont je connais presque par cœur, je vois quand même quelques faiblesses de cette série culte de mon enfance. Voici le synopsis de Dragon Ball Z si vous ne l’aviez pas encore regardé.

Résumé de Dragon Ball Z

Adapté du manga par Akira Toryiama, le dessin animé suite de Dragon Ball, propulsé en 1989 est divisé en 291 épisodes. La fiction narre le combat sur la planète Namek, l’histoire de cyborgs et cells ainsi que le 25 e tournoi des arts martiaux ou le récit de Boo. L’histoire de Son Goku, de son fils Son Gohan de ses complices Vegeta et petit cœur, de Freezer, du monstre Cell, de Boo etc. sont au cœur du récit.

Critique de Dragon Ball Z

Comparé à tous les dessins animés de l’époque, Dragon Ball Z a à peine vieilli. La fiction est toujours impressionnante. Les personnages sont charismatiques et restent inégalés. Pourtant, si on la compare à tous les dessins animés de nos jours, les souvenirs d’un manga mythique peuvent se ternir. Ayant délaissé l’esprit bon enfant, je peux maintenant regarder d’un œil critique cette série. Plus je regarde, plus je me lasse vite des combats répétitifs contre des adversaires encore plus puissants, des combats qui s’étalent sur plusieurs heures. J’ai remarqué que peux ainsi rester plus de 30 mn mais rien d’intéressant se passe à l’écran. Pendant un épisode d’une 15 mn, la voix off rend compte de ce qui se passe dans les épisodes passés au moins pendant 2 mn. Par ailleurs, le doublage n’est pas au top pour ne pas dire mauvais.

dragon-ball-z (2)

L’animation télévisée à l’époque où tout me paraissait éblouissant m’apparaît maintenant marrante et répétitive. En fait, le schéma est toujours le même. Il y a l’ennemi qui annonce qu’il va détruire la planète puis il exécute son plan et terrasse tout le monde. Après le héros aussi touché, hurle, gagne du muscle et devient plus fort. Il se venge de l’ennemi mais d’un coup ce dernier a aussi plus d’un tour dans son sac, il se met aussi à hurler à son tour et se transforme en une autre créature plus féroce que ses adversaires avec des combats violents. Mais le héros ne se laisse pas faire, et il se transforme aussi. Et l’ennemi se retransforme également de son côté. Mais finalement, c’est Son Goku ou Son Gohan, les héros qui gagnent la lutte. En bref, à 5 ans l’on peut rester accroché à Dragon Ball Z, mais rares sont les grands enfants qui préfèrent encore se délecter des bonshommes aux torses nus, musclés qui se défient dans les yeux et qui hurlent. Sauf s’ils se sentent nostalgiques

 

Et c’est tellement cool de trouver en ligne plein de ressources comme des sites, blogs, forums sur DBZ et les jeux,…